Yao Gang, l’avenir du rap Togolais

De nombreux artistes togolais sont dispersés à travers le monde. Aujourd’hui nous allons vous faire découvrir le rappeur Yao Gang.

Yao Briand ALI à l’État civil, Yao Gang est né le 29 Février 1996 et à grandit à Lomé dans le quartier de Dabadakondji jusqu’à l’âge de 16 ans. Après un transit au Burkina et au Mali, il rejoint avec le reste de sa famille son père au Portugal. Résidant dans la ville de Cacem, il fait ses études dans l’école Matias Aires et intègre le club de football Atletico de la ville. Malgré son talent, le fait qu’il ne possédait pas une nationalité portugaise l’a empêché de poursuivre dans le club et il décide d’arrêter le football. Sa deuxième passion étant la musique il se lance dans le rap au côté de camarade d’école. Il sort en le 04 Mai 2015 son premier single titré Hammers, suivi de Cash Out le 19 Juillet 2015. Il ne traine pas et sort Barracuda en novembre de la même année. Il quitte le Portugal pour l’Angleterre le 16 Avril 2016. Il se retrouve seul et loin de sa famille. Il prend une pose dans sa carrière solo pour divers raison.

Il fut invité sur l’album Persévérance Vol 3 de Rashady dans le morceau Toofan. Après ça il plonge totalement dans sa pause musical et ne sort plus rien jusqu’en 2019. Il sort en février le single Brilho en featuring avec Lil Bes et MLK qui sont des anciens camarades d’école à Cacem. Il décide de changer son style et de faire du rap en français car au départ il le faisait exclusivement en anglais. Ayant repris contact avec son ami P.Eddy il fait la connaissance de Kardinal (Producteur Luck System Studio) et est actuellement en préparation de son album Sylvanus Olympio avec ce dernier. Yao Gang rap son vécu, la souffrance, la paix, joie et bien d’autres thèmes. Son nom d’artiste est composé de son prénom Yao et de Gang pour signifier que ce que peuvent faire cinq ou dix personnes il le fait tout seul donc il est un gang à lui tout seul. Il prône l’originalité et son attachement à sa terre natale l’Afrique, plus précisément le Togo avec ce nom.

De nombreuses surprises arrivent de la part de ce rappeur talentueux de la diaspora. En attendant découvrez la discographie du rappeur ci-dessous.

Yao Gang ft Lil Bes ft MKL – Brilho

Yao Gang – Hammers

Yao Gang – Pierre
https://play.google.com/store/music/album?id=Bc5kv6twtpj6pkgsslssz7tlemm

Yao Gang – Toofan
https://play.google.com/store/music/album?id=Bcskrsfykcjvq6uyvh3aacr25ay

Publicités

VACAN’SLAM/MESKO CGCE CHEF D’ORCHESTRE

Première édition de Vacan’Slam à Lomé, Mesko chef d’orchestre !

Le projet inédit de Vacan’Slam a débuté comme prévu le samedi 22 juin 2019 au siège du club Le Littéraire Togo, avec une prise de contact, une longue disccusion sur le slam-poésie et enfin une petite lecture improvisée de textes que les participants ont eu à produire instantanément.
Avec la dizaine de participants, le jeune champion national du slam Togo 2018, Roméo Mesko TELLAH TAGAN alias Mesko-CGCE s’embarque dans une aventure pleine de découverte, de tendresses, d’échanges et surtout de création.
Comme à son habitude Mesko-CGCE tentera de partager toute son expérience et les quelques techniques qui font de lui un vrai pro dans son art et sans doute l’un des meilleurs slameurs du moment.
C’est ainsi parti pour le 30 août, où il sera organisé un gros spectacle de restitution afin de montrer aux yeux de la population le savoir-faire que les participants auraient acquis le long du projet.
Soyez focus.

#LeLitteraire
#AtabigManager
#SlamIsLove.

#Kpakpatozik

Zoom sur le jeune trompettiste togolais Martin Fakoly

Un instrumentiste est un musicien qui interprète ou improvise de la musique en jouant d’un instrument. Si le concept d’instrumentiste s’oppose tout naturellement à celui de chanteur. Toute fois rien n’empêche de jumeller ces deux compétence en un être. Parlant d’instrumentiste, allons à la découverte du jeune trompettiste togolais Martin Fakoly. EKLOU Kokouvi Martin à l’état civil, celui qui s’est donné pour nom de scène Martin Fakoly est un très bon trompettiste. Après des débuts dans la musique dans une fanfare où il commence à apprendre à siffler de la trompette, il est rapidement dirigé vers un groupe musical où il perfectionne son art en côtoyant d’autres instrumentistes aussi expérimenté les uns que les autres. À force de travail, et armé de courage, de détermination et de dextérité, il s’approprie son instrument et ne fait plus qu’un avec lui. Son talent lui a valu d’être présent au côté d’autres instrumentistes de renom et d’artistes de tout genre musicaux du gospel en passant par le hip-hop jusqu’au reaggae lors de nombreux concert dont celui du très célèbre pionnier du hip-hop togolais Eric MC, de Amen Jah Cissé, de Joe Kouassi.

Il a eu a accompagné l’artiste Sol X Ray au Sénégal lors de sa tournée en 2018. Récemment, il était présent à la grande messe de la musique reggae le 11 Mai 2019 pour concert Peace Forever et également le 21 Juin 2019 au Festival international Ma rue Ma musique 3. Martin Fakoly touche également à de nombreux autres instruments comme la guitare, le piano et la batterie et travaille pour parfaire l’un après l’autre la maîtrise de ces instrument. Disponible pour tous artistes voulant de ses compétences de trompettiste pour leurs projets musicaux ou concert live, Martin Fakoly est joignable au +22893683927 ou à travers sa page Facebook Martin EKLOU.

Kpakpatotiquement parlant le Togo regorge de nombreux talents dans tous les domaines de la musique et ils doivent être soutenu pour pouvoir vivre de leur art.

Wrtiting by Morgan JD

SCISSION OU RENOUVEAU AU SEIN DE LA LSS

La LSS(Luck System Studio)est un studio d’enregistrement créé en 2012 dans le quartier de Nyékonakpoè en plein centre ville de Lomé grâce à l’initiative du beatmaker KARDINAL

et de DJ DRAF

. Ainsi avec la signature du premier rappeur au nom de AS2PIC suivit de KING’S, l’envie s’est fait ressentir de creer au sein du studio un label de musique la « Luck System Squad ». Il rassemblait à l’époque une panoplie d’artistes très talentueux dont la plus part sont rappeurs. Parmi ceux-ci on peut compter KEDEM (aujourd’hui docteur en médecine), P. EDDY, NUCKLE’R et ATOMIK qui était en même temps artiste du label et partenaire en domaine de réalisation de clip vidéo. Y Basilux était le Manager du label. En 2014 le label fit sortir son premier projet « Je Rap Pas » qui suscita de l’engouement au sein du monde musical Togolais. À la quête du succès, le label frappa fort une nouvelle fois en 2015 avec la sortie du Hit phénoménal « Père Castor » dont le clip était sans doute l’une des meilleures réalisations de l’époque faite par ATOMIK. Pour rester dans la fièvre du succès et de ce perfectionnisme musical cet hit a fait l’objet de deux Remix: l’un, côté féminin avec la participation des pépites du rap féminin tel que Flash Marley, Aurly shaky, Ayameh, et l’autre, côté masculin avec Kaana, Sky, Amine et Peewii. Avec la terreur semée dans le showbiz Togolais, le label fut alors convoité par plusieurs autres jeunes artistes talentueux ; c’est le cas de CHORUS qui avait rejoint le groupe dans la même année de 2014 suivit de PEEWII en 2015. Alors commença pour la musique Togolaise une nouvelle ère autant que pour la LSS. Pour définitivement accepter PEEWII dans le label et montrer l’autre facette que nous pourrons traiter de hardcore de la squad, NUCKLE’R a été choisi pour le baptême. C’est là que fut né le projet SOUKLIKPÉ ; un tube très apprécié par les consommateurs avec un flow puissant, des Punch et une technique particulière dont seuls les deux rappeurs avaient la maîtrise. Afin de pousser la nouvelle pépite du label à s’imposer dans l’arène musicale ou mieux à se placer au devant de la scène musicale Togolaise, comme l’on le constate aujourd’hui, P EDDY sur son projet AZURA n’a pas hésité à faire appel à PEEWII qui a toujours répondu aux attentes du public (Le single Azura avec un lyrics très explicite a fait l’objet de censure de la part des médias mais le public a apprécié et le chante en coeur avec les rappeurs à chaque prestation).
Jusque là, le showbiz Togolais était calme et chacun était dans son camp jusqu’au jour où le rappeur P EDDY, lors d’un interview chez l’animateur WISDOM DOTSÈ à la radio Metropolis, déclarait ne pas connaître un certains rappeur LAMYGAL. Pourtant, avec ce dernier il avait fait un featuring lorsque celui-ci se faisait enregistrer ses sons à la LSS. Par la suite, LAMYGAL a fini par rejoindre un autre label de l’époque la Get Ready Gang (GRG) que P EDDY affirme ne pas connaître aussi. Ceci suscita le mécontentement de LAMYGAL qui incita ses paires de la GRG à se lancer en CLASH contre la LSS. Peu de temps après le carnage qu’a piloté la LSS au sein du showbiz Togolais, le calme y est revenu pour laisser place au travail afin de toujours confirmer sa suprématie. Sont alors sorti les hit à succès ROBAMÉ de NUCKL’ER, JE PÈTE UN CÂBLE de CHORUS , LOGOTI de PEEWII , VONVONDI, MUSICA, PANIQUÉ de P. EDDY et plein d’autres. Notons aussi qu’entre temps d’autres talents ce sont ajoutés à la grande famille de la LSS. Il s’agissait de TERICK OVADOZ, DIZOU,VYROOS,NELYO…
Mais un événement va changer l’histoire et imposer le doute au sein de la fan base du label. C’était en juin 2017 lors du passage mémorable de la team dans l’émission « Scène De Crime » sur la radio Taxi FM que AS2PIC, à la fin des sexions de freestyle, annonça officiellement son retrait du label. Un vrai coup de tonnerre dont les raisons restes cachées à la plus part du public Togolais (mais pas aux membres de kpakpatozik). Après le départ du premier artiste du label tout avait repris son cours comme si de rien n’était mais à un certain moment on commençait aussi à remarquer l’absence de KEDEM et KING’S dans les projets collectifs de la LSS ; mais personne n’y avait vraiment prêté attention jusqu’au moment où l’un des nouveaux adhérents au label TERICK OVADOZ aussi annonça son retrait du label. On dirait là que l’histoire avait pris une autre tournure ; tout le monde se posait la question <<qu’est-ce qui se passe vraiment au sein de la LSS>>? Pourquoi ces départs ? Il y a pas longtemps, en fin d’année 2018, le coup fatal fut donné par NUCKLE’R lors d’un interview Accordée à Marty Djonou qui annonça lui aussi son retrait de la LSS. Un départ enveloppé de mystères (que nous essayerons de vous dévoiler dans un prochain article). Mais LSS rien ne se passant jamais normalement à LSS, alors que tout semblait avoir été oublié et que chacun vaquait à ses occupations, PEEWII dans son récent single MY NIGGAZ ne s’est pas privé d’envoyer des piques à ses ex frère d’arme. Dans les paroles de PEEWII on pouvait noter <<ils ont dit que la LSS était tombée mais les nouvelles pépites sont plus fortes que les anciens qui sont partis. Ils ont quittés parce qu’ils savaient qu’on allait les traduire en justice>>. Serait ce possible qu’il y ait un malentendu entre ceux qui ont annoncé leur retrait officiel du label et ceux qui restent dont Peewii est devenu la tête de prou et le fer de lance ? Le problème se situerait il entre des artistes du label en particulier au point où leur départ suscite autant d’énervement pour que Peewii adresse un clash?

Et ces « nouveaux petits » : Vyross, Nakamura, Bob Lyrico, Freezy La Menace, Dizou, Aygaine, dont parle PEEWII seront-ils vraiment à la hauteur de ceux qui sont partis ? Pour le moment rien ne le prouve mais on garde un oeil sur eux voir ce qu’il en sera .
Pour le reste des parties sombres de cet article nous en reparlerons dans une parution prochaine.

Écrit par KASTY level

Raoul Le Blanc dévoile au grand jour les artistes togolais auteur de plagiat.

Depuis un moment au Togo, il n’y a pas une semaine où le showbiz n’est en ébullition soit à cause de buzz de ouf, soit à cause de révélation plus ou moins surprenantes et/ou insolites. Il y a quelques semaines, le célèbre producteur et manager Raoul Le Blanc annonçait qu’il allait revêtir la cape d’artiste et allait sortir un single titré Odji Gué Nam en featuring avec le tubeur de l’année 2018 Diff Plies.

Mais bien avant la sortie de son single prévu pour le 07 Juin prochain, il promit mettre sous la lumière des projecteurs les artistes togolais qui plagient d’autres artistes de la sous région pour en faire des morceaux à succès au pays. Il se mit au travail et les révélations qu’il a fait laissent sans voix. Comme on peut le constater sur la page Facebook de Raoul Le Blanc, il partage les liens des chansons originales et laisse au public la charge d’aller découvrir quel artiste a effectué le plagia. On découvre grâce aux investigations de Raoul Le Blanc que le hit Gomenè https://m.youtube.com/watch?v=nn5rZ_Uvb3M du sociétaire du label de production Chrono’s One ETANE en featuring avec KASARE est en fait un plagiat du single Letter To The Government https://m.youtube.com/watch?v=HbU6Dr-SPc8 du ghanéen Gasmilla. Le dieu du rap game togolais Pikaluz est également coupable de plagiat du single Ayeyi du ghanéen E.L en featuring avec Dope Nation https://m.youtube.com/watch?v=xb97tVAr8fA sur son hit à succès Mi Badder primé à la cérémonie de récompense Heroes 228 en 2018 https://m.youtube.com/watch?v=BxCjDfRLklU . La question que nous experts de kpakpato nous posons est à qui réellement la faute ? Aux artistes ou aux producteurs qui leurs fournissent les prods sur lesquelles eux ils n’ont eu qu’à poser leur voix ??? Tout compte fait ces révélations portent un grand coup à la musique togolaise qui selon les dire de Raoul manque de créativité. Les révélations sur les autres artistes auteurs de plagiat ne sont peut être pas terminées du côté de Raoul.

Kpakpatotiquement parlant, nous vous conseillons de resté à l’affût pour ne rien manquer du showbiz togolais à travers votre blog KPAKPATOZIK.

Writing by Morgan JD

MA VIE ,MON VISAGE :GHIX LFTX

ADOBOE Yaovi Edgard Ghislain alias GHIX LFTX est de nationalité togolaise. Né un 09 Octobre à Lomé où il a fait ses études primaire et secondaire. Actuellement étudiant en fin de parcours licence à l’Université de Lomé en faculté de Droit, il s’interesse beaucoup à l’art; la musique et la littérature d’une façon générale.
L’écriture et la musique étant un vrai fun pour lui depuis tout petit, il fait ses premiers pas artistiques dans la poésie en 2008. En classe de 4eme, il passa un concours de chant et poésie qui a été révélateur en 2009. C’était le concours ANLP (A Nous La Planète) organisé par les FAV’S qui animent une émission d’enfant sur la TVT ( Télévision Togolaise ). Concours qui lui a valu la première place en catégorie poésie. En 2011 il intégra une troupe de slameurs de son lycée qui au fil des années a été surnommé PASSPORT. Grâce à un slameur qu’on connaissait sous le nom d’Angelos Lopez, Passport a donc fait ses premiers pas sur les médias dans une émission de slam animée par Maruis Ator sur la radio Kanal fm en 2013. Et à la fin de l’année 2014 un slameur phare du pays du nom d’Efy l’aligna sur une des grandes scènes annuelles de slam au Togo ( La Crème du Slam ) qui avait lieu chaque 25 Octobre à Lomé.
Déjà debut 2014 il a eu à sortir une vidéo clip avec son groupe de l’époque (AUTARCIE avec pour titre Ultimatum freestyle rap), que vous pouvez retrouver à travers ce lien-ci
>> https://t.co/GVeGro5vf1
Il a revelé donc ses deux côtés fous que sont le slam et le rap.
Il n’a donc pas attendu après « la fin de l’AUTARCIE » avant d’apparaitre l’an qui a suivi, c’est à dire en 2015, sur un nouveau projet cypher rap « Connexion Lomé Libreville » qui eut rassemblé des rappeurs gabonnais et togolais dont vous pouvez écouter et télécharger l’audio via le lien-ci aussi
>> https://t.co/RkOkepJ8cU
En outre il a eu à participer aux « All Stars Slam » en Juillet 2015, un concours entre slameurs qui s’élargit ensuite sur le plan international dans le cadre de la Francophonie ainsi qu’au « End Of The Weak » grand concours hip-hop international dont il faisait partie des demi-finalistes en Septembre 2016.
Il a ainsi commencé à travailler seul sur ses projets.
Peu après avoir attaquer son premier projet solo intitulé « Restez Aux Aguets » qui est un morceau rap, il a été sur une collaboration avec #Prince, un artiste togolais, sur son morceau « Moulé Stylé » sorti le 19 Mai 2017; à découvrir via
>> https://youtu.be/MOgo-5eljd4
Ce premier single solo traduisait un de ses projets qu’il préparait jusque là : JCMC, la ghixtape ! Un maxi à part entière.
Découvrez « Restez Aux Aguets » sortie officiellement le 12 Janvier 2017 à travers les liens suivants
>> https://www.youtube.com/watch?v=wa3u9PwcuPc
>>https://actuzikgabon.com/2017/02/01/audio-ghix-lefuturiste-restez-aux-aguets/
Bien. #JCMC ( Juriste Conciliant Multi Carrières ) est un maxi de 6 titres qu’il annonçait notamment avec ce précédent single. Sur 2017 et 2018 il a sorti que des singles rap et a pris un peu de recul. Mais il a été retrouvé sur des scènes slam comme « Beaux Parleurs » en Decembre 2018. Il a également contribuer, sous le regard de Feychal Enyabla l’une des figures emblématique du Slam Togolais, à coorganiser la 3eme édition d’EduSlam du 25 Mai 2019. EduSlam qui est un concours interscolaire de slam annuel qui promeut l’éducation par le slam en milieu scolaire.
L’occasion lui a été donnée de présenter ses œuvres à des endroits comme le Palais des Congrès de Lomé, le Grand Rex, l’Hotel Eda-Oba, l’Hotel Ibis, l’Hotel Le Lac, l’Hotel Mirambeau, l’Institut Français de Lomé, le Centre Culturel Denyigban, le Centre Culturel Arema (actuel espace level), le Centre Culturel Mitronunya, Josel Parc, le Madingué Jazz Club, le MixBar, la Villa, l’Université de Lomé et d’autres centres réservés à cet effet.
Bien de projets arrivent.
En attendant voici quelques morceaux-extraits de son maxi qui sont déjà disponibles sur sa chaîne YouTube « Ghix Lftx » >>https://www.youtube.com/channel/UC8w_XcbD41p31hvG5LJutKw

Allez checker et restez branché pour plus de musique. Spécial Merci à ceux qui encouragent le talent incarné par Ghix 💜 .

#Atabigmanager#Kpakpatozik

EDUSLAM ÉDITION 3/FEYCHAL:UN SINCÈRE MERCI

La troisième édition de EDUSLAM(Education par le Slam), inscrite sous le thème « de l éducation à la citoyenneté a tenu ses promesses hier 25 Mai 2019 à l’Institut Français de Lomé .Une occasion de nous faire redécouvrir les talents et le savoir faire de nos élèves donc de nos futurs leaders. Le slam aujourd’hui est en plein epanouissement et connaît une évolution sans précédent,alors nous sommes donc honorés d’en faire un moyen d’inculquer à nos élèves les valeurs cardinales de la citoyenneté et par la même occasion de travailler activement à la maîtrise du Français. Nous sommes conscients de la dégradation des bonnes moeurs et des difficultés qu’ils ont à s’approprier des langues d’étude, EDUSLAM se donne pour mission d ‘apporter son aide pour palier à ces manquements, d’être un tremplin pour soutenir l’effort de nos écoles.

C’est le moment de dire félicitations aux lauréats des 3 établissements qui sont répartis avec pleins de cadeau à savoir : des livres, des trophes,attestation … et une toile faite par le promoteur lui même .Il s’agit donc de :

1ere :koussougbo Ayaovi Albert

ine (lycée de Tokoin 1)

2eme:AKAKPOVI John Gautier(lycée de Nyekonakpoè)

3eme:BADJONA Lalom Kusstin(lycée de Tokoin 1)

C’est l’occasion pour nous de remercier les responsables des écoles et lycées qui depuis la première edition nous permettent d’arriver à notre but, travaillent avec nous main dans la main pour la réussite effective de l’événement.

Tous les sponsors , le Club littéraire, l ‘ Édition Awoudi , l’emission Ciné art,l ‘institut Volcano,et l’Institut Français qui accueille pour la première fois l’événement.

Un grand merci aux parents,un sincère merci à tous les slameurs qui ont effectués le deplacement à l’instar de Ghix LFTX,Angie Slamavie,Helouka,Thomason l’enfant de l’encre,Elkib,que Dieu vous benisse mille fois.

Je vais pas quand même oublier les membres du jury pour leur travaille exceptionnel

Selom la plume Slameur photographe tu es béni.Et pour finir voici quelques photos du spectacle EDUSLAM3

EDUSLAM vous souhaite une agréable degustation du slam fait école.

A la prochaine #AtabigManager#FEYCHAL #Kpakpatozik