Zoom sur le jeune trompettiste togolais Martin Fakoly

Un instrumentiste est un musicien qui interprète ou improvise de la musique en jouant d’un instrument. Si le concept d’instrumentiste s’oppose tout naturellement à celui de chanteur. Toute fois rien n’empêche de jumeller ces deux compétence en un être. Parlant d’instrumentiste, allons à la découverte du jeune trompettiste togolais Martin Fakoly. EKLOU Kokouvi Martin à l’état civil, celui qui s’est donné pour nom de scène Martin Fakoly est un très bon trompettiste. Après des débuts dans la musique dans une fanfare où il commence à apprendre à siffler de la trompette, il est rapidement dirigé vers un groupe musical où il perfectionne son art en côtoyant d’autres instrumentistes aussi expérimenté les uns que les autres. À force de travail, et armé de courage, de détermination et de dextérité, il s’approprie son instrument et ne fait plus qu’un avec lui. Son talent lui a valu d’être présent au côté d’autres instrumentistes de renom et d’artistes de tout genre musicaux du gospel en passant par le hip-hop jusqu’au reaggae lors de nombreux concert dont celui du très célèbre pionnier du hip-hop togolais Eric MC, de Amen Jah Cissé, de Joe Kouassi.

Il a eu a accompagné l’artiste Sol X Ray au Sénégal lors de sa tournée en 2018. Récemment, il était présent à la grande messe de la musique reggae le 11 Mai 2019 pour concert Peace Forever et également le 21 Juin 2019 au Festival international Ma rue Ma musique 3. Martin Fakoly touche également à de nombreux autres instruments comme la guitare, le piano et la batterie et travaille pour parfaire l’un après l’autre la maîtrise de ces instrument. Disponible pour tous artistes voulant de ses compétences de trompettiste pour leurs projets musicaux ou concert live, Martin Fakoly est joignable au +22893683927 ou à travers sa page Facebook Martin EKLOU.

Kpakpatotiquement parlant le Togo regorge de nombreux talents dans tous les domaines de la musique et ils doivent être soutenu pour pouvoir vivre de leur art.

Wrtiting by Morgan JD

Publicités

SCISSION OU RENOUVEAU AU SEIN DE LA LSS

La LSS(Luck System Studio)est un studio d’enregistrement créé en 2012 dans le quartier de Nyékonakpoè en plein centre ville de Lomé grâce à l’initiative du beatmaker KARDINAL

et de DJ DRAF

. Ainsi avec la signature du premier rappeur au nom de AS2PIC suivit de KING’S, l’envie s’est fait ressentir de creer au sein du studio un label de musique la « Luck System Squad ». Il rassemblait à l’époque une panoplie d’artistes très talentueux dont la plus part sont rappeurs. Parmi ceux-ci on peut compter KEDEM (aujourd’hui docteur en médecine), P. EDDY, NUCKLE’R et ATOMIK qui était en même temps artiste du label et partenaire en domaine de réalisation de clip vidéo. Y Basilux était le Manager du label. En 2014 le label fit sortir son premier projet « Je Rap Pas » qui suscita de l’engouement au sein du monde musical Togolais. À la quête du succès, le label frappa fort une nouvelle fois en 2015 avec la sortie du Hit phénoménal « Père Castor » dont le clip était sans doute l’une des meilleures réalisations de l’époque faite par ATOMIK. Pour rester dans la fièvre du succès et de ce perfectionnisme musical cet hit a fait l’objet de deux Remix: l’un, côté féminin avec la participation des pépites du rap féminin tel que Flash Marley, Aurly shaky, Ayameh, et l’autre, côté masculin avec Kaana, Sky, Amine et Peewii. Avec la terreur semée dans le showbiz Togolais, le label fut alors convoité par plusieurs autres jeunes artistes talentueux ; c’est le cas de CHORUS qui avait rejoint le groupe dans la même année de 2014 suivit de PEEWII en 2015. Alors commença pour la musique Togolaise une nouvelle ère autant que pour la LSS. Pour définitivement accepter PEEWII dans le label et montrer l’autre facette que nous pourrons traiter de hardcore de la squad, NUCKLE’R a été choisi pour le baptême. C’est là que fut né le projet SOUKLIKPÉ ; un tube très apprécié par les consommateurs avec un flow puissant, des Punch et une technique particulière dont seuls les deux rappeurs avaient la maîtrise. Afin de pousser la nouvelle pépite du label à s’imposer dans l’arène musicale ou mieux à se placer au devant de la scène musicale Togolaise, comme l’on le constate aujourd’hui, P EDDY sur son projet AZURA n’a pas hésité à faire appel à PEEWII qui a toujours répondu aux attentes du public (Le single Azura avec un lyrics très explicite a fait l’objet de censure de la part des médias mais le public a apprécié et le chante en coeur avec les rappeurs à chaque prestation).
Jusque là, le showbiz Togolais était calme et chacun était dans son camp jusqu’au jour où le rappeur P EDDY, lors d’un interview chez l’animateur WISDOM DOTSÈ à la radio Metropolis, déclarait ne pas connaître un certains rappeur LAMYGAL. Pourtant, avec ce dernier il avait fait un featuring lorsque celui-ci se faisait enregistrer ses sons à la LSS. Par la suite, LAMYGAL a fini par rejoindre un autre label de l’époque la Get Ready Gang (GRG) que P EDDY affirme ne pas connaître aussi. Ceci suscita le mécontentement de LAMYGAL qui incita ses paires de la GRG à se lancer en CLASH contre la LSS. Peu de temps après le carnage qu’a piloté la LSS au sein du showbiz Togolais, le calme y est revenu pour laisser place au travail afin de toujours confirmer sa suprématie. Sont alors sorti les hit à succès ROBAMÉ de NUCKL’ER, JE PÈTE UN CÂBLE de CHORUS , LOGOTI de PEEWII , VONVONDI, MUSICA, PANIQUÉ de P. EDDY et plein d’autres. Notons aussi qu’entre temps d’autres talents ce sont ajoutés à la grande famille de la LSS. Il s’agissait de TERICK OVADOZ, DIZOU,VYROOS,NELYO…
Mais un événement va changer l’histoire et imposer le doute au sein de la fan base du label. C’était en juin 2017 lors du passage mémorable de la team dans l’émission « Scène De Crime » sur la radio Taxi FM que AS2PIC, à la fin des sexions de freestyle, annonça officiellement son retrait du label. Un vrai coup de tonnerre dont les raisons restes cachées à la plus part du public Togolais (mais pas aux membres de kpakpatozik). Après le départ du premier artiste du label tout avait repris son cours comme si de rien n’était mais à un certain moment on commençait aussi à remarquer l’absence de KEDEM et KING’S dans les projets collectifs de la LSS ; mais personne n’y avait vraiment prêté attention jusqu’au moment où l’un des nouveaux adhérents au label TERICK OVADOZ aussi annonça son retrait du label. On dirait là que l’histoire avait pris une autre tournure ; tout le monde se posait la question <<qu’est-ce qui se passe vraiment au sein de la LSS>>? Pourquoi ces départs ? Il y a pas longtemps, en fin d’année 2018, le coup fatal fut donné par NUCKLE’R lors d’un interview Accordée à Marty Djonou qui annonça lui aussi son retrait de la LSS. Un départ enveloppé de mystères (que nous essayerons de vous dévoiler dans un prochain article). Mais LSS rien ne se passant jamais normalement à LSS, alors que tout semblait avoir été oublié et que chacun vaquait à ses occupations, PEEWII dans son récent single MY NIGGAZ ne s’est pas privé d’envoyer des piques à ses ex frère d’arme. Dans les paroles de PEEWII on pouvait noter <<ils ont dit que la LSS était tombée mais les nouvelles pépites sont plus fortes que les anciens qui sont partis. Ils ont quittés parce qu’ils savaient qu’on allait les traduire en justice>>. Serait ce possible qu’il y ait un malentendu entre ceux qui ont annoncé leur retrait officiel du label et ceux qui restent dont Peewii est devenu la tête de prou et le fer de lance ? Le problème se situerait il entre des artistes du label en particulier au point où leur départ suscite autant d’énervement pour que Peewii adresse un clash?

Et ces « nouveaux petits » : Vyross, Nakamura, Bob Lyrico, Freezy La Menace, Dizou, Aygaine, dont parle PEEWII seront-ils vraiment à la hauteur de ceux qui sont partis ? Pour le moment rien ne le prouve mais on garde un oeil sur eux voir ce qu’il en sera .
Pour le reste des parties sombres de cet article nous en reparlerons dans une parution prochaine.

Écrit par KASTY level

Raoul Le Blanc dévoile au grand jour les artistes togolais auteur de plagiat.

Depuis un moment au Togo, il n’y a pas une semaine où le showbiz n’est en ébullition soit à cause de buzz de ouf, soit à cause de révélation plus ou moins surprenantes et/ou insolites. Il y a quelques semaines, le célèbre producteur et manager Raoul Le Blanc annonçait qu’il allait revêtir la cape d’artiste et allait sortir un single titré Odji Gué Nam en featuring avec le tubeur de l’année 2018 Diff Plies.

Mais bien avant la sortie de son single prévu pour le 07 Juin prochain, il promit mettre sous la lumière des projecteurs les artistes togolais qui plagient d’autres artistes de la sous région pour en faire des morceaux à succès au pays. Il se mit au travail et les révélations qu’il a fait laissent sans voix. Comme on peut le constater sur la page Facebook de Raoul Le Blanc, il partage les liens des chansons originales et laisse au public la charge d’aller découvrir quel artiste a effectué le plagia. On découvre grâce aux investigations de Raoul Le Blanc que le hit Gomenè https://m.youtube.com/watch?v=nn5rZ_Uvb3M du sociétaire du label de production Chrono’s One ETANE en featuring avec KASARE est en fait un plagiat du single Letter To The Government https://m.youtube.com/watch?v=HbU6Dr-SPc8 du ghanéen Gasmilla. Le dieu du rap game togolais Pikaluz est également coupable de plagiat du single Ayeyi du ghanéen E.L en featuring avec Dope Nation https://m.youtube.com/watch?v=xb97tVAr8fA sur son hit à succès Mi Badder primé à la cérémonie de récompense Heroes 228 en 2018 https://m.youtube.com/watch?v=BxCjDfRLklU . La question que nous experts de kpakpato nous posons est à qui réellement la faute ? Aux artistes ou aux producteurs qui leurs fournissent les prods sur lesquelles eux ils n’ont eu qu’à poser leur voix ??? Tout compte fait ces révélations portent un grand coup à la musique togolaise qui selon les dire de Raoul manque de créativité. Les révélations sur les autres artistes auteurs de plagiat ne sont peut être pas terminées du côté de Raoul.

Kpakpatotiquement parlant, nous vous conseillons de resté à l’affût pour ne rien manquer du showbiz togolais à travers votre blog KPAKPATOZIK.

Writing by Morgan JD