MESKO REPOND AUX QUESTIONS DE BIG

Salut salut la famille aujourd’hui nous sommes avec l’un des artistes de la capitale pour l’interview. BIG

Ok let go!!!!!!!!
MESKO

Voici le questions

1- Bonjour le Champion Mesko Garçon Choco 5 étoiles Présentes-toi brièvement à nos chers lecteurs.

2- Pourquoi le nom Mesko et qu’est ce que tu meskolarise?

3- Ça fait combien de temps que tu chantes et combien de sons as-tu à ton actif?

4- Pourquoi avoir choisi le slam?

5- Quels sont les thèmes que tu abordes souvent dans des textes?

6- Selon nos informations, tu sors un nouveau son très prochainement *Petite Aya* Parles nous en un peu.

7- S’il faut faire un autre feat avec un artiste togolais ou Africain, qui choisiras tu?

8- Que penses-tu du niveau du slam au Togo?

9-Quelle est ta relation avec Atabigmanager?

10-Parallèlement a la musique, que fais-tu dans la vie?

11- Seras-tu prêt à tout abandonner pour la musique?

12- Quels sont tes projets à venir?des voyages se profile?

13-Coup de gueule/Coup de coeur

14-Mot de fin

________ RÉPONSES ____ RÉPONSES ____

1-) Bonjour, je me nomme Romeo Mesko TELLAH-TAGAN, je suis un jeune slameur africain de nationnalité togolaise, sacré meilleur slameur au championnat national de slam-poésie du Togo de cette année. Dernier enfant d’une famille de 4, je suis un vrai amoureux de la culture dans toute sa diversité.

2-) Euh, à vrai dire Mesko n’est pas le fruit d’une quelconque fantaisie ou un jeu de mot comme tout le monde le pense, c’est mon propre prénom, celui que m’a donné mon père à ma naissance. Et si je l’ai gardé comme nom d’artiste,c’est parce que Mesko symbolise non seulement tout le génie créatif que j’ai hérité de mon pére, mais aussi le respect envers ma culture celle ewe.
Pour la petite histoire,
je suis né un mercredi et je suis le troisième garçon de ma famille, je devrais donc avoir comme prénoms Messan et Kokouvi. Le papa étant à l’époque animé d’une inspiration clairement divine a fusionné les deux en Mesko. Mesko reflete un certain mélange d’authenticité, d’originalité et d’esthétique à l’image de mon art. Et la Meskolarisation est mon monde, un idéal auquel j’aspire, voilà pourquoi je meskolarise tout et tout le monde en commençant par moi même.

3-) J’ai fait ma première scène slam au centre culurel mitronunya dans les vaccances de 2013-2014. Je m’en rappelle toujours j’etais en seconde à l’èpoque et depuis je suis là.
Enfin disons que cela fait déjà quatre ou cinq ans.
J’ai enrégistré plusieurs morceaux depuis l’époque mais officiellement j’en ai sorti que 3, dont un freestyle doingbuzz en 2017 et deux featuring; d’abord « Védomé » en 2017 avec le rappeur Laser Mad dog puis « Allô 2018 » 2018 avec Jeff Eusebio. J’ai travaillé sur des morceaux en collectif aussi « Milédou » en 2016, avec des slameurs comme Wapondy, Mawuli Mk Trace, Saffson , Ghis Morel, puis « il faut que ça change » en 2018 avec des rappeurs Elom 20ce, Joodak, Nakamura, et plein d’autres.

4-) Euh vrai dire je me suis jamais poser cette question …. Mais très subjectivement je dirai le slam parce que c’est l’art qui me correspond le mieux.
En plus il est un sorte de carrefour où tous les autres genres musicaux (rap, raggae, zouk, zouglou, bikouti, rumba etc) et toutes les autres formes d’arts de la scène ( le conte, l’humour, le théâtre , la danse etc) se rejoignent et donnent un coktail explosif. Et surtout le slam parce que j’aime le faire.

5-) Je peux écrire sur tout même sur rien, suffit que j’aie la volonté et que je fasse le travail de préparation nécessaire. Cependant chaque texte que j’écris doit principalement remplir deux conditions:
-être didactique
-être esthétique.

6-) Bah vous êtes très bien informé alors.
Rires..
Oui Petite Aya, c’est le nouveau projet sur lequel je travaille depuis presque 3mois et plus. Si je prend autant de temps pour le realiser, c’est parceque cela représente beaucoup pour moi et je veux le faire bien.
Concrêtement avec ce son je veux m’essayer dans une discipline que j’adore vraiment: le storytelling. Donc PetiteAya c’est un récit assez tragique qui retrace la vie d’une petite fille nommée Aya. Orpheline dès sa naissance et qui va subir toutes sortes de violences tant psychologiques que physiques et qui à la fin de l’histoire s’est libérée des chaines qui l’attachaient aux souffrances de l’existence.
Hum… j’ai des frissons quand je vous en parle.
En claire cela traite d’une thématique centrale assez cruciale qui est la traite des personnes.
Soyez juste prêts. Ce sera de l’émotion à son paroxysme, vous m’en direz des nouvelles.

7-) Je me sens capable de travailler si l’occasion se présente avec tous les artistes qui existent que ce soit au Togo, ou en Afrique , dans le monde ou même ceux interplanétaires ou extraterrestres s’ils existent.lol…
Cependant je veux pas juste des feats mais faire des albums complets avec une liste précise d’artistes dont le rappeur Elom 20ce est la tête.

😎 Je dois avouer que je n’ai pas encore eu l’occasion de beaucoup voyager et de découvrir le monde du slam à l’extérieur du Togo, mais je dirai que les slameurs togolais font partis des meilleurs au monde. Sans prétention, ceux de ma géneration sont des monstres : Anselmos Craton, Jeff Eusébio, Raikage, David Gbogbo Predo, Elfriz, Fabiola, Daniella et autres.
Nos devanciers ont fait de leur mieux mais je suis désolés nous sommes plus puissants qu’eux… lol..

9-) Ata est comme un comme un frère pour moi et je le dis avec une certaine fierté. Je ne le réalise pas toujours mais c’est une chance pour moi de l’avoir rencontré et qui sait, ça l’est aussi pour lui de m’avoir rencontré. Lol.
Mon premier vrai studio c’etait grâce à lui et depuis il n’a pas cessé de travailler pour le monde du slam au Togo.
Aujourd’hui il est le responsable du studio dans lequel je travaille. Great Booming Studio.
S’il fallait comparer notre relation a quelque chose, ce serait de l’amour je dirai: on s’aime dans la crainte de Dieu.

10-) Je suis étudiant aux heures de cours en sociologie à l’université de lomé. Maitre de cérémonie d’évènement à l’occasion, libre penseur et gerant de la boutique de ma mère. En parlant de ça, ma mère vend de supebes sacs pour dames, passez faire un tour un de ces quatres.

11-) Question difficile ou plutôt piège.
Vous savez j’ai dejâ un pied dans la vie active et je suis tantôt l’objet tantôt témoin des difficultés que le monde éprouve pour joindre les deux bouts.
Peu importe l’immensité de ma passion pour la musique, je me dois de finir mes études, trouver un job, entreprendre ou m’autoelployer, ramener des sous à la maison: cela passe avant la musique.

12-) A moyen terme, Il y a PetiteAya, qui vient bientôt, avec le clip en même temps, mais avant je compte lancer la vidéo lyric d’un morceau « Oh peuple », lancer le clip du freestyle doingbuzz, et …. aussi il y a la Coupe d’Afrique de Slam Poesie en novembre au Tchad, j’y serai pour non pas pour représenter le Togo mais pour gagner au nom du Togo et ramener le trophée à la maison.

13-) Coup de coeur:
Une spéciale aux humoristes pour leur engagement, aux artistes qui font de la bonne musique.

14-) Merci à vous et à votre structure pour l’immense honneur que vous faites à ma petite personne, merci à tous ceux qui croient, aiment et soutiennent notre art, merci à celui qui possède et qui donne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s